Le day-trading : c’est bien, en abusé … c’est compliqué !

805 1

Tout est une question de money management et de ratio risk / reward surtout, c’est sur ces points-là que je vais appuyer pour vous démontrer comment il est possible d’augmenter ces ratios-là en laissant quelques intraday courir overnight pour finir en swing trading et générer beaucoup plus de gains avec l’effet du pyramidage.

L’intra-day et le day-trading

I. Le day-trading

A. Quelques règles simples de day-trading

Je crois que ceux qui bossent avec moi et Rodolphe Steffan savent à quoi ressemble une journée type d’un trader en intraday. En effet, chaque journée est rythmée par 3 grandes périodes pendant lesquelles le cours peut prendre trois directions : ou acheteur, ou vendeur, ou neutre. Faire de l’intraday c’est donc tout simplement essayer de surfer sur l’une de ces trois phases ou cycles de la journée pour essayer d’engranger le maximum de gains.

Centre National du Trading

B. Les stops et les takes profits

En général les stops se font plutôt serrés. Peut être pas autant qu’avec des modèles de trading du type scalping, mais disons que par exemple, un stop de 30 à 40 points sur le Dax qui range en moyenne de 100 à 125 points par jour est un stop acceptable pour un risk / reward ratio optimal.

II. Les limites du day-trading

A. Positions cantonnées à la journée

Le problème, et d’ailleurs, c’est la grosse limite du day-trading, c’est qu’on ne peut pas garder de position overnight ou overweek. Le day-trading consiste simplement à surfer sur les trois cycles journaliers, mais à 22h00 il faut avoir liquidé tous ses trades.

chrono

B. Les journées dites “gap + range”

De plus, le day-trading a aussi une forte limite, notamment quand le marché se met à ranger de manière assez serrée après un beau gap haussier ou baissier. Autant dire que d’une part, le gap “à combler” vous donne un biais psychologique du type : “de toute façon, ça doit combler le gap”, et d’autre part, dans un range en intra-day comme ça… il n’y a absolument rien à se mettre sous la dent.

Le fait qu’on ne doive pas garder de positions overnight rend pénible les conditions de trading d’un trader qui se cantonne uniquement à l’intra-day. En effet, c’est d’autant plus frustrant de voir le jour 1 haussier, d’acheter puis de couper à la clôture, et de voir derrière un joli gap haussier pour voir un range intraday. Vous voyez où je veux en venir ?

C. Coupler intraday + swing

La meilleure manière de faire de l’argent à la limite, c’est de garder une position qui tourne bien en intraday et d’observer la clôture. Si elle se fait au-dessus d’une résistance importante, il y a de fortes chances que le mouvement haussier continue sa course, il faudra donc coupler l’intraday et le swing, et apprendre à laisser courir une position au delà d’une journée.

Vous pouvez garder le stop à 30 points du point d’entrée, voire même le mettre en stop zéro si le mouvement est bien enclenché, et vous verrez qu’en prenant les gaps et la journée suivante, vous ferez monter bien plus vite votre capital au lieu de vous limiter à trader jour après jour.

About The Author


Jérome Mangin (alias Adam Proelium) est trader et coach formateur au sein du Centre National du Trading, école ayant pour but de devenir autonome sur les marchés financiers.