Être à contre-tendance : pourquoi les particuliers agissent de la sorte ?

486 1
contre-tendance

C’est bien connu, les particuliers font partie de la catégorie de personnes qui tradent le plus à contre-tendance. Mais pourquoi quasiment tous les particuliers agissent de la sorte ? Tout simplement à cause des biais, et c’est sur ces biais que nous allons axer notre article

Être à contre-tendance : pourquoi les particuliers agissent de la sorte ?

Il existe des biais qui font que, émotionnellement, nous sommes poussés à faire l’inverse de ce qu’il faudrait réellement faire. Les émotions nous guident et sont la principale source entre notre cerveau reptilien qui gère les émotions et la partie de notre cerveau qui nous pousse à agir de manière rationnelle. Et cela se répercute via le trading à contre-tendance sur les marchés.

I. Les contraires

A. Acheter quand ça baisse, vendre quand ça monte

Le particulier lambda a tendance à vouloir appliquer des stratégies sur actions qui se font à la base à très long-terme et sans levier sur des stratégies à très court-terme comme les CFD ou les options (vanille). A tort, car ils pensent que les deux tactiques fonctionnent de la même manière.

Couplé à l’impatience, le particulier attendra donc que le cours commence enfin à baisser pour acheter et vice-versa. C’est un biais de jugement très handicapant quand on ne s’en rend pas compte. Car notre ego nous pousse parfois à penser que ce sont les marchés qui sont biaisés, et non pas les décisions du trader qui agit sur les marchés. Or, c’est totalement l’inverse. Posez-vous la question. Pourquoi les marchés seraient-ils biaisés alors qu’ils sont à l’image de la psychologie des intervenants ?

Ce sont les intervenants qui font la psychologie des marchés. Et d’ailleurs, on le repère assez vite. Quand tout le monde est euphorique, le marché entre en phase de bulle. Et quand tout le monde se met à paniquer, les marchés baissent à une telle vitesse que les pertes de chacun peuvent devenir considérables. C’est le changement de mentalité qui fait changer la tendance.

B. Pourquoi ne pas suivre tout simplement la tendance

Pour nous, traders professionnels, trader dans le sens de la tendance est devenu quelque chose de naturel. Mais pour un particulier qui débute, c’est extrêmement difficile. Tout simplement parce que le cerveau nous demande de penser comme suit :

  • Quand tout va mal, ça ne pourra que mieux aller
  • Quand tout va bien, ça ne peut que se terminer un jour

Partant de ce principe émotionnel de contre-tendance, on peut retrouver ces modes de pensée sur les marchés financiers : quand tout va bien et que ça monte, ça ne durera pas un temps infini, et plus on monte, plus les probabilités pour que ça baisse sont importantes. A vrai dire, le paramètre important oublié par les particuliers est qu’il faut attendre que tout le monde pense de la même manière pour que l’inverse exact se produise.

N’oubliez pas que le marché est un jeu à somme nulle. Et que pour qu’il y ait des gagnants, il faut autant de perdants en face. De même, pensez un peu comme un robot : si j’étais acheteur, de quoi aurais-je besoin pour alimenter la hausse ?

Certainement pas des achats supplémentaires, car ceux-ci engagent de l’argent. Mais les stops des vendeurs qui sont à contre-tendance, et qui sont les points clé où il est possible de ramasser de l’argent. D’autant plus que les particuliers adorent placer leurs stops assez loin du cours, ce qui rend les stops encore plus intéressants.

II. Les vases communicants

En somme, le trading des opérateurs se comporte comme des vases communicants. L’argent des particuliers afflue vers les comptes des opérateurs car ils savent pertinemment (et ont les moyens) de faire monter ou baisser les prix à une valeur définie qui alimentera le mouvement en cours. Et plus il y aura de vendeurs dans un marché, plus celui-ci montera et ainsi de suite.

A. Le marché n’est pas votre ami…

… loin de là ! Si on veut générer des bénéfices, il faut prendre cet argent quelque part !

Pensez à jouer un mouvement dans le bon sens, et ne vous entêtez pas à vouloir faire le contraire en prenant comme prétexte le fait que la probabilité d’un mouvement baissier monte pendant une hausse. C’est ce genre de décision qui rend votre trading complètement irrationnel.

About The Author


Jérome Mangin (alias Adam Proelium) est trader et coach formateur au sein du Centre National du Trading, école ayant pour but de devenir autonome sur les marchés financiers.