Les indices américains toujours plus hauts en 2018

167 0

L’année commence très bien pour les indices boursiers, qu’ils soient européens ou américains. Le Dow a franchi aisément la barre des 25.000 points en se hissant 225 points plus haut à 25225 points. Donald Trump n’a d’ailleurs pas hésité à faire une communication dessus sur Twitter.

La taxe sur les sociétés a bien diminué

Depuis le vote par le congrès, la taxe sur les sociétés a diminué, ce qui incite davantage les entreprises à embaucher vu qu’elles auront plus de cash flow. C’est chose faite puisque le chômage est passé à 4,1% de la population active, un plus bas de 10 ans !

La FED pourrait augmenter la vitesse de hausse des taux

Comme le chômage baisse fortement, la FED a encore plus de marge de manoeuvre pour augmenter les taux de manière plus rapide. Cela n’a pas encore d’incidence sur le dollar vu que Donald Trump le dit lui-même, il ne veut pas d’un dollar trop fort. Le pire dans tout ça, c’est que les marchés ont réagi en conséquence.

Ce que signifie une hausse des taux pour le particulier lambda aux Etats-Unis

Et c’est peut être là que le point faible subsiste : si les taux montent trop fort, les particuliers déjà pas mal endettés vont voir leur facture s’envoler : en effet, la plupart des prêts américains sont émis à des taux variables, ce qui peut potentiellement représenter un danger pour les dettes risquées.

2018 risque d’être une année riche en évènements tant la situation du crédit aux Etats-Unis continue à rester de plus en plus tendue. Pour l’instant, le fait que les américains retrouvent un emploi plus facilement règle le problème, mais le jour où le chômage aura atteint un certain palier, il sera très difficile pour les particuliers de se remettre d’une éventuelle crise du crédit.

About The Author


Jérome Mangin (alias Adam Proelium) est trader et coach formateur au sein du Centre National du Trading, école ayant pour but de devenir autonome sur les marchés financiers.