La théorie de Dow, un incontournable dans le trading

1539 3

Charles Dow n’est pas que l’inventeur du seul indice Dow Jones dans les années 1880, mais il a aussi sa propre théorie de Dow quant à l’étude des tendances et des retournements de marché. Nous allons voir dans cette vidéo les points essentiels qui régissent la théorie de Dow, et nous verrons pourquoi ces mêmes règles fonctionnent encore aujourd’hui en 2016.

Une base incontournable en trading : la théorie de Dow

I. La théorie de Dow

A. Les trois tendances qui animent le marché

Pour Charles Dow, le prix d’un actif est le résultat des informations et des connaissances qui sont détenues par le marché sur l’actif ciblé. Il n’y aurait selon lui, aucun moyen de gagner avec des indicateurs. Et plutôt que d’utiliser les indicateurs, il prône un trading qui se base sur l’observation du prix : le price action.

Dans sa théorie, il existe trois tendances dans un prix :

  • La tendance primaire : elle dure au moins un an. Cette tendance peut être aussi bien haussière que baissière.
  • La tendance secondaire : elle dure de 1 à 3 mois et est toujours dans le sens contraire de la tendance primaire. On l’appelle aussi phase de correction.
  • La tendance tertiaire : elle dure au maximum quelques semaines et est uniquement là pour faire du court-terme. Cette tendance tertiaire est incluse dans la tendance secondaire et peut appuyer la tendance primaire car elles ont la même direction.

Ainsi, pour trader en tendance, il faut que la tendance primaire et la tendance tertiaire soient dans le même sens, la phase de correction est là pour nous redonner un bon point d’entrée si possible. Mais pour Charles Dow, comment définit-on une tendance ?

B. Définition d’une tendance

La tendance est haussière quand les plus bas sont plus hauts que les derniers plus bas. Il faut également que les plus hauts soient plus hauts que les derniers plus hauts.

La tendance est baissière quand les plus bas sont plus bas que les derniers plus bas. Il faut également que les plus hauts soient plus bas que les derniers plus hauts.

Les phases de retournement sont décelées quand les plus bas continuent à être plus hauts alors que les derniers plus hauts ne continuent plus à aller plus haut. Ou alors, quand les plus bas continuent à être plus bas mais que les derniers plus hauts ne continuent plus à aller plus bas.

Les tendances en trading

C. Tendances et volume

Pour Charles Dow, une tendance de fond générale et long-terme doit être accompagné de volumes importants sur les journées dont la tendance suit la tendance primaire. C’est pour lui un signe que les opérateurs de marché intègrent toujours la trame de fond dans les prix et que la tendance est saine.

En revanche, dans les tendances où le volume est faible, il se peut que ce soit un leurre. Il faudra donc être attentif aux retournements de tendances et voir si ces retournements sont accompagnés par des volumes de transaction plus élevés.

II. La théorie de Dow aujourd’hui

A. Une théorie à la base de l’analyse technique moderne

Aujourd’hui, tous les analystes s’accordent à dire que la théorie de Dow est la base de toute analyse technique moderne. En effet, l’étude des tendances est nécessaire quelque soit la manière dont on aborde le marché. Cette théorie est couplée aux vagues d’Elliott en analyse technique moderne car on s’aperçoit que les creux et les sommets ne s’arrêtent pas n’importe où et s’arrêtent sur des niveaux techniques tels que les retracements de Fibonacci.

En somme, la théorie de Dow est donc désormais complétée par d’autres théories (Elliott, Fibonacci, etc.) en analyse technique moderne (exemple : Heikin Ashi) afin d’ajouter beaucoup plus de précisions quant aux mouvements dans une tendance.

heiken-ashi

B. Théorie de Dow et vagues d’Elliott

Charles Dow avait parlé de trois tendances, Eliott lui préfère parler de vagues. Les deux théories se complètent à merveille. L’un permet de définir la tendance, l’autre définit le nombre de vagues dans chaque tendance. Le décompte des vagues est important pour anticiper les moments où la tendance va reprendre et pour éviter les éventuelles phases de correction (tendance secondaire selon Dow).

Comme vous pouvez le voir, même aujourd’hui la théorie de Dow est utilisée. Et pourtant elle date d’il y a plus de 160 ans !

About The Author


Jérome Mangin (alias Adam Proelium) est trader et coach formateur au sein du Centre National du Trading, école ayant pour but de devenir autonome sur les marchés financiers.